AMG (Page 1) / Le café du coin / Forum-mercedes.com

Forum-mercedes.com

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés Mercedes-Benz

Vous n'êtes pas identifié(e).     

Annonce

#1 25-12-2015 16:33:07

Nissart per toujoù
Rédacteur
Inscription : 23-02-2015
Messages : 3 531

AMG

AMG

SUCCESS STORY à l’Américaine l’Allemande

AMG-logo-1.jpg

Mercedes-Benz-300-SEL-63-AMG-Gear-Patrol-Lead-Full.jpg

THE FIRST...

.
.
.
.
.

Il est certaines villes dont le nom marque l'histoire du fait du passage, voire de la naissance d'un personnage illustre en ses murs et sur ses rues pavées.

Nous pourrions citer pêle-mêle le village d'Anchiano en Italie (Léonard de VINCI), la ville d'Hürth-Hermülheim en Allemagne (Michael Schumacher), la ville de Gary dans l'Indiana, Etats-Unis (Michael Jackson), Marnes-la-Coquette (Louis PASTEUR), Void dans la Meuse (Nicolas-Joseph Cugnot*), etc etc…

Mais c'est aujourd'hui à cette petite Commune située entre Kirchberg an der Jagst, Leutenbach & Affalterbach (ce nom vous dit quelque chose ?) que nous allons nous intéresser.

Il s'agit de Burgstetten, petite ville allemande, située dans l'arrondissement de Rems-Murr et l'état de Bade-Wurtemberg parait-il ; la ville s'étend sur 10,3 km² et compte dans les 3 400 habitants, soit vous l’aurez calculé tout seul une densité d’environ 330 habitants par km² (dans la ville).

Quand je vous aurez dit que la ville culmine à 254 mètres d’altitude, et que son maire se nomme Irmtraud Wiedersatz, vous en saurez autant que moi !! wink

Pas très intéressant me direz-vous ? Sauf si cette ville a assisté à la naissance de :

Aufrecht Melcher Grossaspach ou plus communément nommée par ses célèbres initiales : A.M.G.

Aufrecht & Melcher pour respectivement Er Hans-Werner Aufrecht & Ehard Melcher, co-fondateurs de la célèbre firme d'Affalterbach - Grossaspach étant la ville natale d'Aufrecht.

Les-Fondateurs-2.jpg

Ces derniers sont tous deux issus du vivier Mercedes-Benz chez qui ils officient dans les années 60 en tant qu’ingénieurs au sein du Département de Développement du groupe Daimler-Benz où ils décident de préparer en 1965 et en « secret » le moteur de course d’une Mercedes 300 SE suite au retrait de Mercedes de la compétition depuis le tragique accident survenu aux 24 Heures du Mans de 1955 !!

____________________

Petit & triste retour en arrière :

La principale attraction de l’édition 1955 de la plus célèbre et plus ancienne des courses d’endurance est sans doute le retour des « Flèches d'Argent » (surnom des bolides argentés de la marque Mercedes représentées cette année-là par deux Daimler Benz AG 300 SLR) après deux ans d’absence, dont l’une, la N°19, sera pilotée par celui que certains considèrent comme le plus grand pilote de l’histoire de l’automobile, à savoir Juan-Manuel FANGIOFangio.jpg, et l’autre, la N° 20 par Pierre LEVEGH (de son vrai nom Pierre Bouillin)Pierre-Levegh.jpg.

Ce dernier surpris par l’écart d’un concurrent (la Jaguar N°6 de Mike Hawthorn) ira percuter l’Austin-Healey de Lance Macklin, propulsant la Mercedes sur le muret séparant la piste du public qui sous le choc va exploser littéralement et projeter de nombreux débris assassins dans la foule...

Flash required

Le bilan sera très lourd, 84 morts dont Pierre LEVEGH qui allait fêter ses 50 ans. Le choc palpable durant de nombreuses années dans le monde du sport automobile poussera les instances de toutes les compétitions motorisées à reconsidérer dès lors la sécurité des pilotes et des spectateurs.

____________________

Informé de ce projet clandestin donc, un dirigeant de la compagnie consent à appuyer l’initiative à condition que leur préparation se montre compétitive. A contrario, il mettra fin à leur collaboration au sein du groupe Mercedes-Benz si les performances ne sont pas au rendez-vous… Rien n’a vraiment changé depuis !!

Mais voilà, non seulement cette Mercedes 300 SE de 238 cv développé pour la Course et pilotée par Manfred Schiek se montre performante –il s’agit quand même de la voiture la plus puissante du championnat allemand de l’époque-

Mercedes-300-SE-Manfred-Schiek-3.jpg A gauche Manfred Schiek

mais elle s’impose en 1965 six fois sur les huit épreuves possibles que compte alors ladite compétition, attirant la convoitise de nombreux pilotes et autres afficionados qui sollicitent AMG pour acquérir ce modèle.

Mercedes-300-SE-Manfred-Schiek-2.jpg

Aufrecht et Melcher remportent donc haut la main leur pari et fort de ce premier succès envisagent finalement de voler de leurs propres ailes en mettant sur pied leur propre compagnie…

C’est ainsi que TOUT commence !!!
Enfin pas tout à fait…

Tout commence réellement quelques années en arrière lors de cette trouble et difficile période sur laquelle nous nous abstiendrons de débattre et qui voit en 1938 puis en 1940 les respectives naissances de herren** Hans-Werner Aufrecht & Erhard Melcher.

Mais à part quelques maladies enfantines, de rares bagarres dans la cour de l’école, une enquête avortée à propos de la disparition d’un lot de Playmobil®, et d’études d’ingénieurs entrecoupées d’activités dans les Studentenverbindung (confrérie estudiantine) locales, rien de bien transcendant à raconter…

C’est ainsi que TOUT commence… pour AMG !!!

Poussés par l’excellence de la qualité Mercedes et sans doute le volontarisme de l’après-guerre, les deux jeunes gens décident donc de continuer seuls l’aventure.

Ils se mettent alors à la recherche de locaux dans lesquels pourra s’exercer leur talent.
C’est ainsi dans la ville de Burgstetten, dans un ancien moulin, qu’ils choisissent de s’implanter pour fonder le « Bureau d'ingénierie, de construction et de développement de moteurs de course ».
Tout un programme !!

Cependant, même si la publicité et le marketing n’atteindront leurs lettres de noblesse et leur prépondérance dans le monde de la communication que des années plus tard -Petit cours de Commerce : portée par l'essor économique des Trente Glorieuses, la publicité connait entre 1950 et 1990 une réelle évolution tant qualitative que quantitative avec notamment l'émergence et la consécration du marketing comme discipline de gestion et comme éclairage complémentaire des décisions de commercialisation (Philip KOTLER vous en parlerai bien mieux que moi…)- les deux compères appréhendent assez vite qu'il serait opportun de gagner en simplicité : leur bureau d'étude prendra ainsi le nom d’A.M.G., initiales issues de la première lettre de leur nom de famille et celle de la ville de naissance de Er Aufrecht.

Commence alors l’optimisation intelligente de la puissance des Mercedes, au départ par subtiles retouches, puis par des modifications plus radicales.

Les-Fondateurs.jpg

AMG-History.jpeg



Première victoire

Mercedes sort en 1968, sous le patronage technique de l’ingénieur Erich Waxenberger, la 300 SEL 6.3 équipée du V8 M100 de 6332 cm3 emprunté à la 600. Le résultat est une grande limousine confortable et déjà dotée d’un sacré caractère !

MB-300SEL-6_3.jpg

Mais même si cette berline dotée d'un V8 de 250 cv, 500 Nm de couple et d’une vitesse de pointe culminant à 220 km/h est capable de procurer de belles sensations aux chefs d'entreprise que l'on trouve généralement à son volant à l’époque, elle n’est pas encore à même d’affoler les chronos et de devenir une bête des circuits. Car l’étoile n'a rien d'une ballerine, et manque d’une certaine agilité pour concourir.

C’est donc là qu’intervient tout le talent des deux « laborantins » pour retravailler en profondeur son moteur sans pour autant affecter sa fiabilité.

Ainsi après quatre ans de préparation sort en 1971 du laboratoire AMG une Mercedes 300 SEL 6.8. d’une puissance de 428 cv, fournissant un couple tonitruant de 608 Nm et capable de dépasser les 280 km/h - elle sera d’ailleurs chronométrée à 285 km/h dans la ligne droite dite des Hunaudières sur le circuit du Mans.

300-SEL-6_8-AMG-at-Spa-1971.jpeg

beginning_bg.jpg

Après une course acharnée, la première étoile filante siglée AMG affublée du doux sobriquet de « Cochon Rouge », en raison de sa silhouette trapue, de sa couleur sanguine, et des borborygmes du V8 dignement répercutés par son pot d’échappement, termine les 24 Heures de Spa-Francorchamps en tête de sa catégorie !! Et cerise sur la gâteau à la deuxième place du classement général toutes catégories.

La légende AMG est née… Même si dès 1972, la FIA décide de limiter à cinq litres la cylindrée des moteurs, excluant de fait la Mercedes stoppant ainsi dans l’œuf une carrière sportive prometteuse.

Petite anecdote : La branche armement de Matra rachète un exemplaire de cette 300 SEL 6.8 AMG pour… effectuer des mesures d'atterrissage de ses chasseurs à réaction !!

1971Mercedes-Benz300SEL6_8AMG5.jpg


AMG se développe & se diversifie

AMG se positionne selon deux axes : la compétition et la préparation de modèles de série de la marque aux trois branches à laquelle elle porte la plus grande attention.

Suite au succès aux 24 Heures de Spa, la réputation d’AMG dépasse rapidement les frontières de la course automobile pour attirer une riche & internationale clientèle avide de préparations moteurs originales et exclusives.

En effet, dès 1971, de nombreux possesseurs de 300 SEL 6.3 se présentent spontanément chez les deux sorciers dans l'espoir qu’ils convertissent leur auto en une version routière de la machine conquérante à Spa.

Ces derniers conscients de la manne que représente une telle opportunité répondent immédiatement à la demande en développant un éventail d'accessoires destiné dans un premier temps au V8 de la 300 SEL. Cela va des culasses ré-usinées aux échappements spécifiques en passant par l’installation d’arbres à cames plus pointus et bien entendu de suspensions sport et d’un freinage plus performant. Bref rien n’est négligé !!

Messieurs Aufrecht & Melcher proposent ainsi trois niveaux de préparation associés à trois puissances tout en conservant la cylindrée d’origine de 6.3 ; la puissance passe donc au choix de 250 à 280, 300 ou 320 cv.

Le bouche à oreille fait le reste.

L’entreprise va alors commencer à développer une gamme, inédite pour l’époque, de kit de préparation moteurs et d’accessoires pour véhicules de série, agréés par Daimler et essentiellement destinés à la gamme Mercedes bien sûr.

C’est le début des customisations chez AMG dont les commandes lui permettent d’asseoir la notoriété et d’accompagner la croissance auprès du grand public.

En 1973, le préparateur propose notamment une motorisation acérée destinée à la Mercedes Classe S dont le succès sera immédiat.

Mercedes-S-W116.jpg

Classe S W116 AMG

L'entreprise emploie alors une quarantaine de personnes.


AMG quitte son moulin

Fort de leur réussite, l’espace dans le vieux moulin vient rapidement à manquer. La firme AMG décide de transférer son activité dans la localité d'Affalterbach, voisine de celle de Burgstall, dans un espace de 40 000 m² entièrement dédié à la conception et au perfectionnisme ; locaux qu’elle ne quittera plus.

Nous sommes en 1976.
AMG-Entree-Usine.jpeg

Mais Hans-Werner Aufrecht continue seul l’aventure, Erhard Melcher décidant de rester à Burgstall pour monter sa propre structure consacrée à la production et à la fourniture de pièces moteur (son entreprise se spécialise notamment dans la préparation d'arbre à cames) à destination d’AMG maintenant ainsi un étroit lien avec son ancien acolyte. Sa société pourvoira d’ailleurs l’équipe Mercedes de Formule 3 Euro-Séries (cette dernière créée en 2003 était jusqu’en 2012 un championnat automobile de monoplace de Formule 3 se disputant sur le continent européen).

Les préparations sur les véhicules Mercedes-Benz se poursuivent à un rythme soutenu, sans toutefois susciter l’implication officielle de la marque à l'Etoile, certainement trop frileuse pour engager sa réputation et du fait s'associer dans le sport automobile.

Peu importe puisque 1988 signe officiellement le grand retour d’AMG dans la compétition au sein du Championnat allemand de Touring-Car, le DTM !! Et devient immédiatement la team à battre.
Mercedes fourni les véhicules et s’associe ainsi, sans réelle alliance, aux nombreuses victoires, six au total, remportées.

____________________

Petit & agréable retour en arrière :

Le Championnat DTM pour Deutsche Tourenwagen Meisterschaft est créé en 1984.
Véhicules de tourisme bodybuildés au look agressif, courses de peloton spectaculaires ; il n’en faut pas plus pour que l’adhésion du public et des indispensables sponsors soit immédiate au point que sa popularité supplante en Allemagne celle de la Formule 1 et qu’il franchisse les frontières germaniques.
Le DTM en s'internationalisant devient ainsi au milieu des années 1990, sous le patronage de la FIA, l'ITC (International Touring Championship).

Flash required

Une petite vidéo rétro et sa musique assortie (Bronski Beat & son chanteur Jimmy Somerville)

Malheureusement, le durcissement des règles de sécurité, des normes techniques, des seuils de consommation, etc… liés à cette mondialisation vont contraindre les écuries à se retirer sonnant ainsi le glas du championnat à la fin de la saison 1996.

Malgré cela, quatre ans plus tard, l'ITR (Internationale Tourenwagen Rennen) met en place un nouveau championnat DTM, M pour Masters cette fois-ci.

Clin d’œil : Bien que les années se chevauchent, le DTM reste considéré comme le successeur du DRM ou Deutsche Rennsport Meisterschaft. Ce dernier est en effet un championnat automobile allemand qui sévit sur les circuits de 1972 à 1985, lui-même considéré comme le remplaçant du DARM (Deutsche Automobil Rundstrecken Meisterschaft) qui se dispute de 1960 à 1971. Le DTM devient en l’an 2000 le Deutsche Tourenwagen Masters. Vous suivez ?

____________________

Conjointement à ses préparations sportives, les chirurgiens d’AMG, avides de nouvelles expériences, greffent en 1986, sous le capot d'une Classe E W124, le V8 5,6 litres de la Classe S W126 qu’ils poussent à 360 cv !! Soit 60 cv de plus que la berline S non catalysée en sortir d’usine Mercedes (272 cv avec catalyseur), venant ainsi taquiner les FERRARI de l’époque.

Mercedes-E-W124-1.jpg

Classe E W124 AMG

Mercedes-E-W124-2.jpg

La W126 reste à ce jour, avec ses douze ans de carrière (elle a été produite de 1979 à 1991), la plus longue génération et la plus populaire des Classe S mise sur le marché depuis les modèles phares construits au milieu des années 1950. Cette longévité commerciale lui permet d’atteindre un total de 892 123 unités vendues (818 063 berlines & 74 060 coupés).

Cette Classe E devient quant à elle un modèle du genre que le préparateur semble agiter comme un emblème devant le concessionnaire. Ses performances explosives lui valent d’ailleurs le « doux » surnom de « Hammer » (autrement dit le marteau).

AMG-Hammer-1.jpg

Le "marteau" d'AMG !!!


Première coopération avec Mercedes

Deux ans après le retour d’AMG en compétition et face aux résultats sans équivoque de ses préparations étoilées, les têtes pensantes de Mercedes comprennent qu’une partie de la gloire et de ses retombées tant médiatiques que financières leur échappe.

Seule solution : étudier savamment l’activité des génies d'Affalterbach dont les fameux ateliers comptent en 1990 déjà 400 employés, pour finalement leur proposer une réelle coopération commerciale (sans statut juridique), aussi bien sportive que sur les véhicules de tourisme de la gamme.

Mercedes espère avec cette association retenir, voir s’approprier la clientèle attiré par l’image plus dynamique du concessionnaire bavarois (il s’agit de BMW pour ceux qui n’ont pas suivi…).

C’est ainsi qu’en 1993 sort le premier véhicule de tourisme développé en commun par les deux sociétés.

Il s’agit donc d’une Mercedes Classe C W202 3.6 AMG, discrète mais efficace réponse de Stuttgart à la BMW M3, bien plus exubérante.

Mercedes-C36-AMG-W202.jpg

Cette C 3.6 AMG possède un 6 cylindres en ligne 24 soupapes à position longitudinal avant, 2 arbres à cames latéral, développe 280 cv à 5 750 tr/mn pour un couple maxi de 386 Nm dès 4 000 tr/mn, et peut propulser la bête à 250 km/h et boucler le 0 à 100 km/h en 6.6 seconde !! Le tout commandé par une boîte de vitesses automatique à 4 rapports qui passe à 5 rapports dès 1996.

Le sigle AMG et l’étoile se côtoie désormais officiellement sur le coffre de la berline. Les trois célèbres initiales apparaissent mêmes sur le compteur de vitesse.

Détail important quand on sait que lors des différentes compétitions (Championnat DTM, Champion de FIA GT, 500 kilomètres d’Oschersleben, Dijon, A1-Ring, Homestead, et Lacuna Seca), les véhicules de la nouvelle alliance Mercedes-AMG seront surtout visibles de dos par les concurrents des pilotes Klaus Ludwig et Bernd Schneider…


De la préparation à la production

Le constructeur de Stuttgart veut profiter de la dynamique de cet éclatant succès en insufflant au plus tôt l’esprit AMG à d’autres modèles.

Il faut maintenant donner les moyens à l’équipe d’Affalterbach d’augmenter la cadence ; investir sur le site s’avère donc essentiel.

AMG dépasse tout-à-coup le stade d’atelier de production pour se transformer en véritable unité de production prêt à répondre à cette nouvelle étape historique de cette success-story à l’Allemande.
Nous sommes en 1996.

Mercedes est à ce moment de son existence le concessionnaire automobile préféré des taxis et des gros rouleurs qui voient en ses véhicules des berlines statutaires aux qualités routières et au confort inégalés. Pas étonnant que la flegmatique Classe E W210 qui sort en 1995 soit aussi répandue auprès de cette clientèle et reste d’une diffusion discrète dans le milieu des jeunes cadres dynamiques, notamment les Yuppies (acronyme de Young Urban Professionnal People, terme anglophone caractéristique des années 80 qui définit les jeunes cadres et entrepreneurs de haut rang, évoluant dans les milieux de la haute finance et habitant le cœur des principales capitales occidentales) qui la trouvent bien trop bourgeoise et sont davantage attirés par la marque à l’hélice.

Qu’à cela ne tienne, le tout nouveau partenariat entre Mercedes et AMG va transformer la Belle en Bête !! La placide Classe E W210 va alors se muer aux mains des magiciens en féroce E 50 AMG.

Mercedes-E-W210-AMG.jpg

Au menu : V8 de 347 cv à 5750 tr/mn pour un couple max de 480 Nm (entre 3750 à 4250 tr/mn), le tout sur le train arrière, trains roulants et freinage optimisés, boîte de vitesse automatique à 5 rapports, et bien entendu une présentation spécifique alliant élégamment sportivité & sobriété.

E-50-AMG-Caracteristiques.jpg

Actif sur tous les fronts, le couple transforme également l’essai côté sportif en recrutant donc notamment les compétiteurs Klaus Ludwig et Bernd Schneider. Ce dernier malgré de modestes prestations en Formule 1, devient en 1995, après seulement trois ans de compétition pour Mercedes, l’emblème de la firme étoilée et auréolée de nouveaux sacres depuis son récent et efficace retour sur les circuits.

____________________

Petite biographie sportive de Bernd Schneider :

Il me parait important de consacrer quelques lignes à ce fabuleux pilote qui fait les beaux jours de Mercedes-AMG dans le sport automobile, tant la répercussion est conséquente sur l’image de la marque.

BerndSchneider-3.jpg

Initié dès sa jeunesse au frisson de la vitesse par une famille passionnée de sport automobile (il tient son prénom du pilote germanique d'avant-guerre Bernd Rosemeyer), le jeune SCHNEIDER montre rapidement des prédispositions pour la compétition puisque sacré champion d'Allemagne en 1980, puis champion d'Europe en 1982 en karting ; résultats qui l’emmène à la Formule Ford en 1984 et lui ouvre en 1986 les portes de la Formule 3 dont il remporte le titre de Champion d’Allemagne dès l’année suivante.

Bernd Schneider accède alors au Saint Graal en 1988 : La Formule 1 !!

Malheureusement cette intégration probablement prématurée, au sein d’une écurie mal préparée (Zakspeed) avec son 4 cylindres turbo maison, et des performances de pilote, même pour les circonstances, tout juste moyennes tuent dans l’œuf sa carrière au sein de la discipline reine du sport automobile, peu populaire il est vrai en Allemagne dans les années 80. Ses tentatives de retour en 1990 n’auront pas davantage de succès…

C’est en 1992 au sein du très médiatique Championnat DTM que Bernd Schneider va marquer le pas en intégrant l’écurie Mercedes, tout récemment revenue à la compétition, puis en Championnat FIA GT en 1997 après l’arrêt du DTM fin 1996.

BerndSchneider-1.jpg

Sacrée carrière !! big_smile

BerndSchneider-2.jpeg

Son parcours et ses résultats sur plus de 20 ans chez Mercedes-AMG se passent de commentaires :
     -    1992 : Troisième au Championnat DTM - Mercedes 190 E (première participation)
     -    1995 : Vainqueur du Championnat DTM - Mercedes Classe C
     -    1995 : Vainqueur du Championnat DTM/ITC - Mercedes Classe C
     -    1996 : Deuxième au Championnat DTM/ITC - Mercedes Classe C
     -    1997 : Vainqueur du Championnat FIA GT - Mercedes CLK (première participation)

Bernd Schneider ne parvient pas à s'imposer aux 24 heures du Mans en 1998 et 1999, pourtant objectif et investissement principal de la marque ces deux année-là en abandonnant les deux fois sur panne mécanique.

     -    2000 : Vainqueur du Championnat DTM - Mercedes CLK (retour triomphant)
     -    2001 : Vainqueur du Championnat DTM - Mercedes CLK
     -    2002 : Deuxième au Championnat DTM - Mercedes CLK
     -    2003 : Vainqueur du Championnat DTM - Mercedes CLK
     -    2005 : Quatrième au Championnat DTM - Mercedes Classe C
     -    2006 : Vainqueur du Championnat DTM - Mercedes Classe C

Il met un terme provisoire à sa carrière à l'issue de la saison 2008.

Bernd Schneider lors de sa "dernière" course (avant son retour... wink)

     -    2012 : Deuxième au 24 Heures de Dubaï - Mercedes SLS AMG GT3
     -    2013 : Vainqueur des 24 Heures de Dubaï - Mercedes SLS AMG GT3
     -    2013 : Vainqueur des 24 Heures de Spa Francorchamps - Mercedes SLS AMG GT3
     -    2013 : Vainqueur des 24 Heures du Nürburgring - Mercedes SLS AMG GT3
     -    2013 : Vainqueur des 24 Heures de Dubaï en 2013 - Mercedes SLS AMG GT3
     -    2013 : Vainqueur des 12 Heures de Bathurst en 2013 - Mercedes SLS AMG GT3
     -    2015 : Vainqueur des 24 Heures de Barcelone - Mercedes SLS AMG GT3

Bernd Schneider officie toujours aujourd’hui (nous sommes en 2015) sous la bannière étoilée et y resteras probablement le reste de sa carrière.

____________________

La coopération entre Mercedes et AMG a permis de produire entre 1993 et 1997 environ 5 000 C36 AMG et 3 000 E50 AMG depuis leur commercialisation, soit déjà 8 000 véhicules !!


Création de Mercedes-AMG GmbH

Le moment semble idéal pour le duo gagnant de passer à la vitesse supérieure et d’officialiser leur union !!

Cela se concrétise par la cession de 51% des parts d’AMG au groupe Daimler-Chrysler fin 1998 tout en conservant son site d’Affalterbach.

En entrant majoritairement dans le capital d’AMG, Mercedes s’offre alors l’excellence et peut disposer du terrible logo qu’elle appose sur de classiques modèles, dont certains diesels, équipés seulement de quelques détails esthétiques ciblés sport (châssis, freinage, pare-chocs, bas de caisse,…).

AMG perd son indépendance et rentre dans la cour des très grands…

N.B. : le consortium Daimler-Chrysler nait de la fusion en 1998 de Daimler-Benz AG et de Chrysler Corporation. Suite aux mauvais résultats de la branche Chrysler, cette dernière est revendue en octobre 2007 ; la société cédante prend le nom de Daimler AG.

La société Mercedes-AMG GmbH est créée le 1er janvier 1999.

Un an plus tard, le gouvernement allemand décerne, notamment pour son engagement social, la médaille de l’Ordre du Mérite à Hans Werner Aufrecht.

AMG devient ainsi la division sportive de Mercedes. Dès la première année, ce sont plus de 5.000 véhicules qui sortent des ateliers de l'ex-préparateur : des E 55, des C 43, ou encore des SL 500.
En l’an 2000 ce n’est pas moins de 11.500 voitures qui jaillissent littéralement de sa « chaine de production » grâce surtout à l'arrivée sur le marché du premier SUV Haute Performance : le luxueux ML 55 AMG avec à lui seul 4 500 immatriculations.

Ce dernier sera d’ailleurs rapidement détrôné puisque en 2001, la C32 AMG lui ravie sans complexe la première place. Au même moment, la turbulente SL 55 AMG sème la panique dans la cour de ses concurrentes.

En 2001, 18 700 véhicules sont livrés dans le monde entier.

Tous ces modèles essence transformés en bêtes d’asphalte donnent à l’équipe l’envi de tenter une greffe sur un diesel.

Cela se passe en 2002.

Le choix se porte sur la Classe C W203 270 Cdi de 170 cv dont la mutation porte le nom de guerre de C 30 Cdi AMG.

Mercedes-C-30-cdi-coupe-AMG.jpg

En tout point égale tant esthétiquement que techniquement (suspension plus ferme, barres stabilisatrices renforcées et disques de freins ventilés à l'avant) à la C 32 AMG essence, le traitement appliqué au bloc moteur est quant à lui quelque peu différent mais n’a rien à envier à cette dernière, du moins jusqu’à 4000 tr/mn.

En effet sous le capot se cache surtout un complexe système de durites destiné à refroidir l’air alimentant le turbo et ainsi améliorer le rendement global du moteur.

Il résulte de toutes ces modifications des caractéristiques techniques époustouflantes !

Voyez plutôt : 5 cylindres en lignes de 2 950 cm3 qui délivre 231 cv pour 540 Nm de couple dès 2 000 tr/mn contre 450 Nm à 4 400 tr/mn pour le C 32 AMG battu sur son propre terrain, comme d’ailleurs l’ensemble des diesels du moment, le tout avec la sonorité d’un bon mazout que le « coup de pied au cul » ressenti à l’accélération fait vite oublier, même si le noble grondement mécanique reste l'apanage des blocs essence.

Sauf que là où les versions essences commencent leur ascension, c’est-à-dire autour des 4 000 tr/mn, la C 30 Cdi AMG arrive déjà en fin de course…

Peu importe, AMG assume sa créature sur laquelle il appose son sceau via la plaque signée et fixée sur la culasse par l’ingénieur qui a assemblé le moteur selon la célèbre devise : « un homme, un moteur ».

Pour le son ; assez sympa pour un diesel !! :

Le modèle est décliné en berline, break et coupé de 2003 à 2005 mais devant la difficulté de parvenir à atteindre une puissance supérieure de 100 cv par rapport au modèle de série, la C 30 Cdi AMG reste à ce jour la seule tentative diesel de la firme d’Affalterbach.

Les ventes globales de l’entreprise ne cessent de progresser pour dépasser les 20 000 exemplaires en 2004. Les États-Unis représentent à eux-seuls 45 %, l'Allemagne 12 %.

Une nouvelle étape est franchie en 2005 lorsque Mercedes-AMG GmbH devient l'entière propriété de Daimler-Chrysler ; Hans-Werner Aufrecht cédant en effet les 49 % restant d’AMG pour se consacrer à sa dernière création : H.W.A. GmbH.

12065879_943987702342064_901649400981810177_n.jpg

Le « powerboat » d’Affalterbach continue cependant à fourmiller de projets et réalisations.

AMG crée notamment en 2006 une cellule de réflexion, de conception et de réalisation (bref tout y est…) pour développer des versions spécifiques : l'AMG Performance Studio !!

Cette dernière propose au fil des années des préparations exclusives (donc en séries limitées) et ultra-performantes pour ses clients extra-exigeants !!

A partir de 2006 apparait les Black-Series & Signature-Series.
Black-Series pour modèles AMG de route à la préparation moteur et esthétique spécifique :
SLK 55 AMG Black Series (2006, 120 exemplaires)
CLK 63 AMG Black Series (2007, 700 exemplaires)
SL 65 AMG Black Series (2008, 350 exemplaires)
C 63 AMG Coupé Black Series (2011)
SLS AMG Black Series (2012 - Coupé)

Signature-Series éditées en nombre (très) limité et encore plus radicales :
CLK DTM AMG (100 coupés, 100 cabriolets)
SLS AMG GT3

En 2013 ce sont les séries Performance package, Modèles S et autres Edition 1 et Racing-series qui font leur apparition.
Quelques exemples :
CLA 45 AMG Racing Series (2013)
CLA 45 AMG Edition 1 (2013)
GLA 45 AMG Edition 1 (2014)
C 63 AMG Coupé Legacy Edition (2015) - 10 exemplaires uniquement pour l’Afrique du Sud

Le tout agrémenté de modèles anniversaire comme :
SL 65 AMG 45th anniversary (2012) - 45 exemplaires
SLS AMG GT3 45th Anniversary (2012) - 5 exemplaires

Puis en 2015, AMG propose une nouvelle gamme nommée AMG Sport ; cette dernière se positionne entre le Pack AMG Line et les modèles Mercedes-AMG Performance, et ses modèles, quasiment déclinés sur mesure pour ses clients, se montrent encore plus affutés…

Nous sommes alors en plein dans l’univers de l’AMG Driving Performance.

____________________

Quelques modèles AMG emblématiques sous l’ère Mercedes :

http://www.turbo.fr/diaporama/photo-mer … show_trans
Mercedes SLR - McLaren (2003)
Performance : une supercars dotée d’un V8 de 5,4l compressé qui développe 626cv.

Particularité : ancêtre de l’iconique SLS, un moteur signé AMG mais une auto développée en étroite collaboration avec MacLaren Automotive à Woking, autre constructeur de génie de véhicules sportifs.

Commercialisation : 7 longues (2010) années pour un tel engin

Mercedes-SLR-McLaren.jpg

Mercedes CLK DTM AMG (2004)
Performance : V8 de 5,4l compressé à 582cv – 0 à 100 km/h en 3.9s – vitesse limitée à… 320 km/h

Particularité : inspirée directement des CLK engagés en DTM et efficace descendante de la sauvage CLK GTR

Commercialisation : série limitée à 100 exemplaires – déclinée en coupé & cabriolet

Mercedes-CLK-DTM-AMG.jpg

Mercedes SL 63 AMG (2008)

Performance : V8 5.5l atmosphérique de 537cv puis 585cv – 0 à 100 km/h en 4.3s puis 4.2s – vitesse limitée à… 250 (ou 300 km/h sur demande)

Particularité : une édition spéciale nommée IWC, du nom du partenaire horloger de Mercedes fait son apparition

Mercedes-SL-63-AMG.jpg

Mercedes SL 65 AMG (2008)

Performance : c’est ici le V12 6.0l biturbo de 612cv (630 en 2012) qui fait office de propulseur pour ce missile cinq étoiles ! - 0 à 100 km/h en 4.0s (l’équivalent d’une Ferrari California) – vitesse limitée à… 250 (ou 300 km/h sur demande)

Particularité : ce V12 biturbo de 612 ch, déjà connu sur les Classe S et CL, fait de ce SL le plus puissant jamais produit

Mercedes-SL-65-AMG.jpg

Mercedes SLR "Stirling Moss" (2008)

Performance : V8 6.2l compressé gonflé à 650cv - 0 à 100 km/h en moins 3.5s – vitesse max de… 350 km/h

Particularité : 350 km/h, c’est plus qu’un Boeing au décalage mais sans pare-brise, ni vitres.

Ce « dragster » (c’est un speedster en fait), hommage à Stirling Moss, grand pilote britannique de F1 de 1951 à 1962 est à ce jour la dernière collaboration de Mercedes-AMG avec McLaren.

Commercialisation : 75 exemplaires en tout et pour tout, uniquement proposés aux propriétaires de SLR, tous au tarif de 900 000€…

Mercedes-AMG-SLR-Stirling-Moss.jpg

Mercedes SLS "Gullwing" AMG (2010)

Performance : V8 6.2l atmosphérique poussé à 571cv (soit 1 cv de plus que la Ferrari 458 Italia) pour 650 Nm de couple - 0 à 100 km/h en moins 3.8s – vitesse max de 317 km/h

Particularité : c’est l’héritière de la mythique 300 SL de 1954 (les portes « Papillon » sont reconduites), et la première AMG de conception totalement originale.

Une version E-cell électrique de la SLS est présentée au Salon de Paris de 2010 (un moteur électrique par roue pour une puissance cumulée de 533 ch) et une version roadster en 2011

Commercialisation : de 2010 à 2014 déclinée en coupé (2010) puis en roadster (2011)

Mercedes-AMG-SLS-Gullwing.jpg

Mercedes C 63 AMG W204 restylé (2011)

Performance : V8 6.2l de 457cv à 487cv pour le pack AMG Performance (517 cv même pour la version Black Series) pour un couple de 600 Nm (soit plus qu’une BMW M3) - 0 à 100 km/h en moins 4.5s – vitesse limitée électroniquement à… 250 km/h

Particularité : premier coupé viril du segment depuis le CLK
Commercialisation : jusqu’en 2015, année de sa remplaçante

Mercedes-C-63-AMG-BS.jpg

Je l'adore celle là !!!! big_smile

Mercedes G65 AMG (2012)

Performance : V12 6.0l biturbo de 612cv (630 cv depuis 2015) pour un couple tonitruant de 1 000 Nm - 0 à 100 km/h en moins 5.3s – vitesse de 230 km/h. Tout est dit…

Particularité : une puissance et un couple inexploitables, l’excessif assumé ; toute une philosophie !
Commercialisation : de 2012 au 18 Juin 2015

Mercedes-GC-65-AMG.jpg

Mercedes CLA 45 AMG (2013)

Le 4 cylindres le plus puissant du monde lors de sa sortie avec ses 360cv pour 450 Nm de couple, et une puissance spécifique de 181cv/l).

Mercedes-CLA-45-AMG.jpg


Création de H.W.A. GmbH
http://www.hwa-gmbh.de/

La cession de 51 % des parts de son œuvre à l’Etoile de Stuttgart représente pour Hans-Werner Aufrecht l’opportunité de se consacrer exclusivement à sa passion originelle : la préparation de voitures de courses.

Effectivement dès le 11 Août 1998 Hans Werner Aufrecht, Christian Wolff, et Willibald Dörflinger créent une nouvelle société qu’ils nomment en toute simplicité H.W.A. GmbH pour vous l’aurez compris Hans-Werner Aufrecht ; société qui s’implante à Affalterbach, sur les terres d’AMG.

HWA se positionne immédiatement comme le département officiel de la compétition chez Mercedes-AMG (On ne change pas une équipe qui gagne). Elle se consacre donc à la préparation des véhicules de course engagés par le constructeur en championnat DTM et Formule 3, ainsi qu’au développement et à la fourniture de composants (moteurs, boites, …) pour Mercedes-AMG bien sûr, mais aussi pour certains concurrents tels Persson Motorsport ou Mücke Motorsport qui ne bénéficient pas de leur propre préparateur.

____________________

N.B. : Persson Motorsport est un groupe économique allemand spécialisé dans les secteurs de l’immobilier, de l’aviation et du personnel médical et dont l’écurie privée de DTM active depuis 1987 engage des véhicules de la marque Mercedes (ex : des Classe-C Coupé) en DTM ; le département compétition sera finalement cédé en 2013 à HTP Investments.

Mücke Motorsport, fondé en 1998 par Peter Mücke pour son pilote de fils Stefan Mücke, est une écurie de course automobile allemande inscrite dans les principaux championnats : DTM, Formule 3 Euro Series, GP3 Series et ADAC Formel Masters.

____________________

En décembre 2006, l'Autrichien Torger Christian Wolff, dénommé communément Toto Wolff, entre dans le capital de la société qui prend alors le nom de HWA AG.

N.B. : Toto Wolff, né à Vienne le 12 janvier 1972, est l’actuel dirigeant de Mercedes Motorsport et le directeur exécutif de Mercedes Grand Prix. Il détient en outre 10 % de Williams F1 Team.

Cet homme d'affaires passionné de sport automobile a la particularité d’être marié à l’une des rares femmes pilotes : Susie Stoddart Wolff, comme une certaine Vanina Ickx, fille du célèbre champion Jacky « Monsieur Le Mans » Ickx.

Toto-Wolff.jpg

Toto Wolff

En novembre 2007 la holding qatarie NBK (Nasser bin Kahle) Holding Holding acquiert 25% des parts de Hans Werner Aufrecht, du Dörflinger Privatstiftung et de Toto Wolf.

Les deux autres actionnaires, Hans-Jürgen Mattheis et Gerhard Ungar, bien que satisfait de l’opération, n’y contribuent pas.

NBK Holding, fondée dans les années 50 et aujourd’hui dirigé par le Sheikh Nawaf Nasser Bin Khaled Al Thani, est l'un des plus importants conglomérats de sa région engagé par ailleurs dans l'importation de véhicules Mercedes au Moyen Orient.

A ce jour HWA ne compte pas moins de 10 titres en DTM, le tout avec des cotations boursières dignes de ses résultats en compétition.

Course-DTM-equipe-HWA-AMG-Mercedes-15_07_2007-Mika-Hakkinen_20151226-1420.jpg

Mika Hakkinen


AMG et la Formule 1

A bord de la F1 W03 avec Nico Rosberg

La Formule 1 ou F1 pour les aficionados s’est rapidement imposée en Europe comme la discipline reine du sport automobile en prenant rapidement une dimension mondiale et devenir l’un des évènements sportifs les plus médiatisés.

Tout a commencé en 1950 par l’organisation d’un championnat mondial des pilotes disputés sur des monoplaces.

En 1958 l’évènement se mue en championnat mondial des constructeurs automobiles.

Le tout s’organise sur circuits fermés privés à l’exception de certains Grand Prix comme ceux de Monaco, Valence ou Singapour qui se déroulent en zone urbaine sur des tracés qui ne durent que le temps de la compétition et de ses avant-premières (Porsche Supercup, Formula Renault, …).

AMG, dont l’ADN est rappelons-le issu de la compétition, se donne comme nouvelle ambition d’intégrer en 2012 cette prestigieuse compétition, deux ans après le retour de l’Ecurie Mercedes et ainsi d’asseoir davantage, si besoin était, son image sportive.

C’est la renaissance des « Flèche d’Argent » de 1955 sous la bannière de l’écurie MERCEDES AMG PETRONAS propriété de Mercedes Grand Prix.

Pour rappel, Mercedes Grand Prix nait le 16 novembre 2009 du rachat par Mercedes-Benz de 75,1 % de l'écurie Brawn GP Formula One Team. Par ailleurs Mercedes est jusqu’en 2015 le motoriste de l’équipe MacLaren.

Le championnat du monde de Formule 1 2012 en est la 63e édition ; cette dernière s’organise autour de vingt Grands Prix dont le Grand Prix des États-Unis qui fait enfin son retour (qui sera de courte durée) sur le nouveau circuit d’Austin au Texas après quelques années d’organisation chaotiques. Fini donc le célèbre tracé d’Indiniapolis.

La particularité de l’édition 2012 est la victoire de sept pilotes différents (Jenson Button, Fernando Alonso, Nico Rosberg, Sebastian Vettel, Pastor Maldonado, Mark Webber et Lewis Hamilton) pour les sept premières courses du championnat : cette situation totalement inédite ne simplifiant pas la tête du classement.

C’est le 21 Février 2012, pendant les essais hivernaux de Formule 1 de Barcelone, qu’AMG présente ainsi sa nouvelle monoplace qui porte le nom de guerre : Mercedes AMG F1 W031…

Un nom simple pour une efficacité que le groupe espère redoutable !

Et c’est le 18 Mars, lors du Grand Prix d'Australie, première course comptant pour le championnat du monde de Formule 1 2012, que l’Ecurie allemande va pouvoir mettre en pratique tous ces mois de préparation en laboratoire.

Et ce sont sans doute deux des plus grands pilotes de l’histoire de la F1 qui prennent place dans le paddock de l’Ecurie MERCEDES AMG PETRONAS à bord des deux voitures de courses.

Il s’agit en effet des allemands Michael Schumacher (que Mercedes fait sortir de sa retraite en 2010) & Nico Rosberg dont les montures portent respectivement les numéros 7 & 8.

Monsieur Schumacher finit troisième à 0s 675 du vainqueur Jenson Button qui comme son équipier Lewis Hamilton, deuxième sur le podium, sont tous deux les pilotes de l’écurie McLaren-Mercedes. Nico Rosberg est quant-à lui sixième de la course à 1s 123 de Button. Des arrivées qui se font dons dans un mouchoir de poche.

Autant dire que le constructeur est à la fête !! cool

Au Grand Prix de Chine du 14 avril 2012, l'équipe Mercedes AMG signe déjà sa première pole position sous le coup de volant de Nico Rosberg. Michael Schumacher réalise pour sa part le deuxième temps de la séance de qualifications, suite à une pénalité de Lewis Hamilton qui s’élance alors en troisième position, place qu’il conservera sur le podium final de la course.

Michael Schumacher abandonne finalement sur panne et Nico Rosberg, alors âgé de 27 ans enlève sa première victoire en F1 et gratifie son équipe de son premier succès !!

Cependant le reste de la saison est quelque peu laborieuse :
     -    Nico Rosberg finit 9ème avec un total de 93 points ;
     -    Michael Schumacher finit 13ème avec un total de 49 points.

Pour comparaison, le titre de champion des pilotes est décerné à Sébastien VETTEL qui totalise 281 points…

Mercedes l’équipe AMG PETRONAS avec 142 points termine à la 5ème place des constructeurs sur les 12 engagés ; la palme revenant à l’écurie Red Bull-Renault avec ses 460 points.

La saison 2013 est synonyme pour Mercedes-AMG F1 de mutations et d’ajustements à tous les niveaux.

A l’interne Ross Brawn, Nick Fry (responsables de l’écurie) et Norbert Haug (directeur technique du département moteur), tous trois survivants de l’aire Brawn GP, sont remplacés par une équipe de choc.

Le nouvel organigramme se décompose comme suit : Niki Lauda comme Président (non-exécutif), Toto Wolff en tant que Directeur et Paddy Lowe appuyé par Bob Bell pour la direction technique.

Le pôle pilotage n’est pas en reste puisque la (deuxième) retraite de Michael Schumacher est l’occasion pour AMG de débaucher de l’écurie McLaren-Mercedes le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1 du moment (titre obtenu le 2 novembre 2008) à savoir l’anglais de 28 ans Lewis Hamilton qui s’aligne ainsi aux côtés de Nico Rosberg.

Paddock-2.jpeg

Leur nouvelle arme, la W04 a pour ambition de hisser Mercedes-AMG au moins à la deuxième place du classement final des constructeurs.

Paddock-4-07_06_2015-Podium-GP-Montreal-Gilles-Villeneuve.jpeg

La régularité de Lewis Hamilton, victorieux au GP de Hongrie, et les belles performances de Nico Rosberg, en Pôle Position au GP de Monaco et qui décrochent surtout ses deuxième et troisième victoires à Monaco & Silverstone, offrent à l’écurie de Brackley sa meilleure saison en Formule 1 depuis son récent retour :

     -    Lewis Hamilton finit 4ème avec un total de 189 points ;
     -    Nico Rosberg finit 6ème avec un total de 171 points.

Le titre de champion des pilotes est emporté de nouveau par Sébastien VETTEL qui totalise cette fois-ci 397 point !

Avec ses 360 points, l’équipe AMG PETRONAS atteint son objectif d’être second au classement des constructeurs sur les 11 engagés en s’imposant après son coude-à-coude d’avec l’équipe FERRARI. Le vainqueur n’est autre que l’écurie Red Bull-Renault avec ses 596 points.

N.B. : Situé en Angleterre, à 70 miles au Nord-Ouest de Londres, le site de Brackley accueille jusqu’en 2010 l’écurie Brawn GP, victorieuse de la saison de Formule 1 2009 grâce à Jenson Button et sa monoplace équipée du moteur Mercedes.

Au rachat de l’écurie par Mercedes-Benz l’usine, qui s’étend sur 60 000 m² (le nombre de bâtiments a été multiplié par six depuis 1999), devient le siège de l’écurie de F1 Mercedes-GP PETRONAS (désormais MERCEDES AMG PETRONAS) qui abrite les nouvelles « Flèches d’Argent ».

AMG-Brackley.jpg

Le site de Brackley

Plus de 500 employés, répartis en cinq équipes, travaillent 24h/24, 7jrs/7, pendant plus de 450 000 heures/an, à la conception, au développement et à la construction d’une Formule 1 dans les ateliers ultramodernes de Brackley ; ces derniers ne s’accordant que deux semaines de pose en été et le jour de Noël.

Les installations de pointe proposent des bancs haute technologie, un simulateur intégrant un pilote réel, et une soufflerie modernisée en 2012 lors de la restructuration du département aérodynamique qui permet aux ingénieurs de tester sur des maquettes à 60 % les modifications apportées. Le tout accompagné des ressources indispensables au développement des véhicules tout au long de la saison.

Le championnat du monde de Formule 1 2014, dans sa 65ème édition voit l’adoption par la FIA de nouvelles règles techniques & sportives.

Ces dernières se déclinent comme suit.

Premièrement, exit les moteurs V8 atmosphériques au profit de moteurs V6 turbocompressés à double système de récupération d'énergie.

Ensuite, les points obtenus par les pilotes lors de la dernière manche (ici à Abou Dabi) du championnat sont doublés.

En outre, chaque pilote conserve son numéro de course d'une saison sur l'autre, à l’exception du numéro 1 octroyé au champion du monde de la saison précédente.

Question Grand Prix, celui d'Autriche fait son retour au calendrier après 10 ans d’absence ; celui de Russie étrenne quant à lui son premier circuit, conçu par Hermann Tilke (LE créateur de circuit), et dont le tracé serpente au milieu des installations du Parc olympique de Sotchi où se déroule, en février 2014 les XXIIème Jeux olympiques d'hiver. Autant préciser que l’esprit compète est bien présent dans cette nouvelle saison.

GP-Russie-Sotchi.jpg

Le circuit de Sotchi en Russie

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe Mercedes-AMG prend l’entière mesure de l’importance des modifications techniques de ce championnat qu’elle transforme immédiatement en avantages en alignant dès le 16 Mars 2014 au GP d’Australie le parfait compromis entre ligne & performance avec la Mercedes AMG F1 W05 hybride.

Aux mains des deux pilotes titulaires que sont Hamilton et Rosberg, le résultat des Flèches d'Argent est époustouflant puisque la saison est totalement dominée par Mercedes Grand Prix, avec pas moins de dix-huit pôle positions, onze doublés et seize victoires (dont onze pour Hamilton) sur les 19 courses que compte le championnat.

Les trois restantes sont remportées par l’écurie Red Bull-Renault désormais reléguée en seconde position.

AMG gagne son premier titre de Champion du Monde des Constructeurs en Formule 1 avec un total de 701 points contre 405 pour Red Bull-Renault !!

A vrai dire, dès la seizième manche, la première place est acquise ; s’ensuit alors un véritable chassé-croisé entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton tous deux en tête du classement pour l’obtention de la 1ère place des pilotes.

Le duel tourne à l'avantage de Lewis Hamilton au Grand Prix de Singapour du 21 septembre :
     -    Lewis Hamilton finit 1er avec un total de 384 points ;
     -    Nico Rosberg finit 2ème avec un total de 317 points.

Paddock-5-23_11_2014-Victoire-GP-Abu-Dhabi.jpeg

Le pilote britannique est sacré champion du monde pour la deuxième fois après son titre de 2008, avec 67 points d'avance sur son coéquipier, vainqueur de cinq Grands Prix. Daniel Ricciardo monte sur le podium pour sa première saison chez Red Bull Racing alors que son coéquipier quadruple champion du monde Sebastian Vettel vit sa première saison sans victoire depuis 2008. Il rejoint d’ailleurs Ferrari en 2015, dont l’exercice 2014 ne restera pas dans les souvenirs.

Malheureusement, la saison 2014 est attristée par l'accident du Niçois Jules Bianchi, le 05 Octobre 2014, au GP du Japon, à Suzuka ; le plus grave accident en Formule 1 depuis celui du brésilien Ayrton Senna survenu exactement 20 ans auparavant.

Jules Bianchi s’éteint le 17 Juillet 2015 à l’âge de 25 ans près des siens dans sa belle ville natale.
RIP Jules… sad

Jules-Bianchi.jpg

Jules Bianchi (3 août 1989 - 17 juillet 2015)

Mais le spectacle doit continuer…

Le championnat du monde de Formule 1 2015, 66ème du nom reprend les fondements de l’édition précédente : dix-neuf Grands Prix dont le 1er à Melbourne en Australie et le final à Abou Dabi aux Émirats arabes unis.

Certaines étapes sont cependant ajoutées, supprimées ou ajournées telles que le Grand Prix du Mexique qui après 23 ans d'absence fait son grand retour ; le Grand Prix d'Inde qui lui n'est pas reconduit en 2015 mais le sera probablement en 2016 ; ou encore le Grand Prix de Corée du Sud annoncé par la FIA mais finalement annulé. Mais la surprise est créée par celui d’Allemagne qui pour de lourdes raisons économiques (un GP coûte à organiser entre 15 & 20 Millions d’euros) sera absent du calendrier et ce pour la 1ère fois depuis 1960.

Grand-Prix-d-Allemagne-un-mythe-disparait-du-calendrier.jpg

Comme la plupart des précédentes cessions, l’année 2015 n’échappe pas à l’introduction de nouvelles règles ou à la modification de précédentes, dont certaines dans un souci toujours plus prononcé de sécuriser les circuits et leur utilisation.

Pour exemple, l’introduction d’une nouvelle pénalité de 10 secondes est infligée, notamment à tout pilote regagnant les stands d'une manière jugée dangereuse par la direction de course.

Cette dernière introduit en outre, lorsque sont considérées dangereuses les conditions, la voiture de sécurité virtuelle qui oblige les pilotes à rouler à une vitesse inférieure de 35 % à celle habituellement pratiquée sur le sec sur une portion du circuit donnée.

Toujours dans le domaine du règlement sportif, le doublement des points acquis lors de la dernière manche du championnat n'est finalement pas reconduit.

La règlementation technique impose également son lot de changements :

     -    Le poids minimum d'une monoplace, sans essence, est porté à 702 kg contre 691 kg en 2014 ;

     -    Taille et forme des nez des monoplaces sont abaissés pour davantage de sécurité et d’esthétisme (notons que seule la Ferrari F14 T54 répond déjà à cette exigence) ;

     -    La taille de la protection anti-intrusion en zylon située des deux côtés de la cellule de survie est augmentée (cela fait suite au terrible accident de Jules Bianchi au Grand Prix du Japon).

Chez Mercedes GP, c’est la Mercedes AMG F1 W06 Hybrid qui fait son entrée.

Ce fleuron de la course excelle davantage que sa devancière en assurant à ses créateurs l’accès au trône du titre mondial des constructeurs dès la quinzième manche au GP de Russie offrant à Hamilton fait sa 9ème victoire et sa 11ème Pôle Position de l’année ; ce dernier triomphe d’ailleurs à l'arrivée de la seizième course s’offrant ainsi son troisième titre mondial dans la discipline.

Les Flèches d'Argent remplissent donc leur contrat, bonifié par rapport à l’année précédente avec douze doublés, dix-huit Pôles Position répartis entre Hamilton (11) & Rosberg (7) sur les dix-neuf possibles, seize victoires (dix pour Hamilton - six pour Rosberg), trente-deux podiums (un record).

Les 1ère places concédées à la concurrence le sont toutes au profit de Monsieur Vettel, quadruple champion du Monde, excusez du peu, et détenteur au volant de sa Ferrari de treize podiums pour sa première saison avec l'écurie de Maranello.

Il dépasse ainsi avec Hamilton l’incroyable Ayrton Senna au nombre de victoires en Grand-Prix avec un total respectif de quarante-deux et quarante-trois victoires, qui les positionne aux quatrième et troisième places du hit-parade des vainqueurs de Grand Prix.

AMG gagne ainsi son second titre incontestable de Champion du Monde des Constructeurs en Formule 1 avec un total de 703 points contre 428 pour l’équipe Ferrari ; Red Bull-Renault se classant cette fois-ci, sans aucune victoire pour la première fois depuis 2007, à la quatrième place assez loin derrière l’écurie Williams-Mercedes !!

La compétition tourne encore une fois à l'avantage de Lewis Hamilton sacré champion du monde pour la troisième fois :

     -    Lewis Hamilton finit 1er avec un total de 381 points ;

Paddock-5-07_06_2015-GP-Montreal-Gilles-Villeneuve.jpeg

     -    Nico Rosberg finit 2ème avec un total de 322 points.

L’avenir en Formule 1 s’annonce prometteur pour AMG qui va devoir faire face à de nouveaux et stimulants challenges dont Renault sera partie prenante...

Car l’annonce le 21 Décembre 2015, après de nombreux mois de spéculation et le rachat de l’écurie Lotus, du retour de la marque au losange en F1 présage d’une année 2016 sur les chapeaux de roues !!

Le championnat du monde de Formule 1 2016, 67ème du nom se profile... Et cette saison qui attaquera le 20 mars en Australie établi d'emblée son premier record avec un total de 21 Grands Prix !!!

Calendrier-F1-2016.jpg

Renault a d'ailleurs dore et déjà dévoilé le mercredi 03 Février, à Guyancourt sa toute nouvelle monoplace, la RS16 (RS pour Renault Sport bien sur). Les pilotes titulaires, déjà sur les starting block, sont Jolyon Palmer & Kevin Magnussen. Esteban Ocon sera quant-à lui le troisième pilote.

Monoplace-F1-Renault-2016.jpg

LA RS16...

Mercedes GP qui veut frapper encore plus fort cette saison a pour ambition de présenter sa nouvelle "Flèche d'Argent", la Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, dès le Lundi 15 Février sur le circuit de Silverstone !!

Cette journée de promotion sera ainsi limitée à 100 kilomètres avec des pneus Pirelli de démonstration.
Le "shakedown" se fera sous l'autorité de Monsieur Nico Rosberg smile

Nico-Rosberg-CV-2016.jpg

Mais comme la précédente saison, ce dernier sera accompagné de Lewis Hamilton avec qui l'entente se doit, à la pressante demande du staff Mercedes GP, d'être plus cordiale...

Lewis-Hamilton-CV-2016.jpg


L’AMG Driving Performance

http://www.mercedes-benz.fr/content/fra … flash.html

« La Performance nous anime ».

C’est ainsi que peut se traduire la philosophie « Driving Performance » d’AMG.

AMG-Driving-Performance-logo.jpg

A elle seule, cette petite citation résume le génie et les ambitions d’AMG dont je cite « faire vivre une expérience de pilotage inoubliable et bâtir l’avenir au quotidien » sont les deux piliers.

AMG-Driving-Performance-2.jpg

En effet l’unique évocation du nom AMG fascine et distille dans les veines de l’heureux élu confortablement installé aux commandes de l’un des vaisseaux de la flotte d’Affalterbach, un sentiment partagé de puissance, de respect et d’humilité.

La Puissance sauvage lors des fulgurantes & exaltantes accélérations fournies par une panoplie de berlines, coupés, SUV, GT, et autres OVNI (Objets Véloces Nerveux & Irrésistibles) dont les viriles montées en puissance offrent des sensations de conduite inégalée ;

Le respect face à ces fabuleux ouvrages artisanaux dont la qualité des réalisations n’a d’égal que l’émerveillement que ces dernières suscitent en entretenant ou en réveillant l’âme d’enfant présente (je l’espère) en chacun de nous ;

L’humilité devant le parfait équilibre entre Force & Agilité de ces œuvres d’Art accrochées au bitume mais dont le rugissement bestial des V8 et V12 rappelle toutefois que malgré cette impression de parfaite maitrise et d’exceptionnelle maniabilité, il s’agit malgré tout de bêtes sauvages nécessitant une certaine compétence de dresseur-pilote ; car une fois sorties de leurs cages dorées (comprenez le circuit urbain surchargé) ces félins ne demandent qu’à s’attaquer sans retenue aux routes sinueuses des montagnes de l’arrière-pays niçois (qui a dit : « chauvin » ??).

Vous l’aurez donc compris, la « Driving Performance » est bien plus qu’un slogan ; il s’agit d’un état d’esprit qui irradie l’ensemble des collaborateurs plus ou moins proches du groupe AMG, tant internes qu’externes, aussi bien professionnels qu’amateurs.

Un état d’esprit qui est source de partage, de plaisir mais surtout de fervente passion quelque peu empreinte de compétition et d’une vision sereine, engagée et promotrice d’avenir…

Car l’Avenir d’AMG se construit au présent, présent lui-même héritier d’un déjà long et glorieux passé dont plus de 45 ans d’hégémonie et de domination technologique dans quelques-unes des plus grandes compétitions en sport automobile (DTM, FIA GT, GT3, etc...) en est le fer de lance !!

Nous dépassons ici les limites du “simple“ concept de véhicules performants à la conduite certes grisante comme certaines marques peuvent le proposer, puisque chez AMG c’est l’ADN même de la compétition qui coule dans les durites des modèles “civilisés“ qui arpentent nos circuits urbains.

C’est ce goût immodéré pour l’excellence qui donne ainsi son vrai sens à la « Driving Performance », force motrice et transcendante des défis et des projets qui font que certains rêvent deviennent une réalité.


L'AMG Driving Academy

« Pas besoin d'être un pilote de course expérimenté pour être acteur de l'AMG Driving Academy. Juste de vouloir expérimenter quelque chose de nouveau. »

Source : Mercedes-AMG

AMG-Driving-Academy-logo.jpg

Si la « Driving Performance » peut être considérée comme la Pierre Angulaire de la philosophie AMG, la « Driving Academy » en est alors le direct prolongement.

Car la « Driving Academy », c’est la mise à disposition pour des passionnés de pilotage sportif ou spécifique (sur glace par exemple), férus de sensations à haute dose d’adrénaline, d’engins d’exceptions et de circuits mythiques du monde entier tels que Le Mans en France, Nürburgring en Allemagne, Spa-Francorchamps en Belgique, Scandinavie en Suède pour les stages de conduite sur glace, ou encore Laguna Seca aux Etats-Unis.

AMG-Driving-Performance-1.jpg

Car passionné, il faut l’être effectivement pour débourser un minimum de 1 300€ par personne (montant qui peut facilement atteindre les 4 000€, en fonction des options choisies) afin d’avoir le privilège de s’approprier quelques heures une des dernières créations originales à presque 400 000€ issue de l’héritage de Hans-Werner Aufrecht !!

C’est ainsi l’occasion pour les pilotes « d’un jour » de prendre place à bord d’une C63 AMG notamment, ou pour les plus motivés, de tenter l’expérience sur une des rares SLS GT3, rien que ça !!

Les organisateurs de ces sessions ne lésinent d’ailleurs pas sur les moyens mis en œuvre pour satisfaire leur clientèle car outre les exercices de pilotage eux-mêmes encadrés par des pilotes-instructeurs confirmés, c’est toute une panoplie d’attentions qui entourent l’évènement : repas de traiteurs, parties de golf, et autres attentions habituellement réservées aux weekends d’exceptions (du moins me concernant)…

Le mot de la fin par Marc Langenbrinck, Directeur Général Mercedes-Benz Cars chez Mercedes-Benz France : « Nous voulons absolument faire en sorte que nos clients puissent s’assoir à bord d’une Mercedes AMG car c’est la meilleure manière de leur faire ressentir les sensations de conduite exceptionnelles qu’offrent ces véhicules, le tout en toute sécurité. ».

Marc-Langenbrinck.jpg

Membres du Forum, faites-nous SVP partager votre expérience « AMG Dirving Academy » ...


AMG en France

2012 marque une nouvelle étape importante dans le développement d’AMG en Europe et particulièrement en France puisqu’une importante campagne de communication est alors mise en place sur l’ensemble de l’Hexagone afin de développer et renforcer la coopération entre les équipes marketing de Mercedes-Benz France et d’Affalterbach pour proposer aux clients français des événements mémorables.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le staff marketing d’Affalterbach a mis les petits plats dans les grands avec comme point de mire la mise en place d’un Centre d’essais itinérant dont le nom lui-même évoque celui d’un concert musical de grande envergure : Le « Mercedes-AMG LIVE (Tour) 2012 », qui parcours la France des circuits pour répandre la Divine Conduite sur l’ensemble du Territoire.

Ce premier « Mercedes-AMG LIVE » qui se déroule du 10 mai au 12 juillet 2012, c’est 19 dates, 9 circuits à travers toute la France.

Fort du succès obtenu, l’initiative est reconduite au fil des années ; en 2015 l’opération se recentre sur 8 dates et 5 circuits mythiques avec un plateau unique de 22 Mercedes AMG d'exception. (vidéo AMG Live 2015) https://www.youtube.com/watch?v=W2LZDcpM5xs

AMG lance en parallèle en Juillet 2012 le « Club AMG » ; une plateforme digitale accessible via le lien www.amg-private-lounge.fr. Cette dernière sent bon le privilège à l’image des « AMG Private Lounge » déjà développés en Allemagne bien sûr mais surtout aux Etats-Unis qui représentent le premier marché d’AMG.

AMG-Private-lounge.jpg

Cette plateforme digitale permet d’animer la marque AMG en fédérant et fidélisant ses clients d’une part en attente légitime d’un traitement particulier et exclusif, mais aussi d’attirer de nouveaux prospects désireux d’intégrer le fameux Club…

Les actions de ce dernier se matérialisent ainsi par des opérations ciblées et retentissantes auprès des acquéreurs de véhicules neufs ou Occasions Millésime® (le label VO de moins de 18 mois chez Mercedes-AMG remplacé en 2013 par le label Millétoile®) :

     -    Distribution de coffrets prestige, les “Welcome Pack“, qui présentent le Club ainsi que la marque AMG et défini les modalités du lancement de la plateforme digitale www.amg-private-lounge.fr.

     -    Distribution de Cartes de membre Carbone® personnalisées avec coordonnées du client mais aussi celles de son véhicule (modèle, numéro de châssis, …).

     -    Invitation aux événements phares du groupe : l’AMG Driving Academy, la visite de la célèbre usine d’Affalterbach ou la découverte en avant-première du ou des derniers spécimens sortis de son laboratoire.

     -    Invitation aux manifestations phares auxquelles AMG participe et impose son image conquérante : le Festival de Cannes, Le Mans Classic, le Mondial de l’Automobile de Paris ou encore l’AMG Driving Academy en Allemagne.

N.B. : Le Mans Classic, réservée aux véhicules sportifs de collection, est une compétition française qui se déroule tous les deux ans au mois de juillet depuis 2002 sur le Circuit des 24 Heures du Mans.

Cette course dont les participants sont tous des pilotes professionnels détenteur d'une Licence FIA, est organisée par Peter Auto (la société de Patrick Peter) et l'Automobile Club de l'Ouest.

Le « Club AMG » France propose en outre via sa plateforme numérique tout un univers interactif qui évolue autour des deux axes moteur du concept : les performances et l’exclusivité.

Le contenu se veut attractif, enrichissant mais surtout évolutif et collé à l’actualité du Groupe dont les partenaires enrichissent l’image.

La Communauté de l’Etoile est ainsi fédérée autour d’une même idée de l’automobile d’exception :
LA PASSION.


La philosophie AMG : Un homme, un moteur

Bien que la plupart des éléments de carrosserie et d’instrumentation soient fournis par Mercedes-Benz, la centaine de moteurs qui sortent des 40 000 m² du site de production d’AMG sont assemblés à la main pièce par pièce de la première soupape à la dernière vis.

En effet, pour chacun des moteurs produit, un ingénieur dédié.

Ce dernier, à l'issue de son travail d'orfèvrerie, appose en tant que créateur d’art, sur le haut de la culasse, une plaque métallique portant sa signature.

C’est cette association homme-machine (attention Skynet n’est peut-être pas si loin) dans cet atelier artistique qui a concouru à créer et à entretenir la légende de ce manufacturier d’exception.

Une telle exclusivité confère à l’utilisateur le sentiment d’être un élu parmi les siens en appartenant à une “petite“ caste de clients privilégiés.

Privilégiés jusqu’à pouvoir, en cas de (improbable) panne du moteur, en imputer immédiatement la responsabilité…


Et aujourd’hui ?

La place d’AMG est aujourd’hui prépondérante dans la plupart des domaines où officie l’automobile.

La compétition tient tout naturellement une place de choix nous l’avons vu.

Du championnat DTC à la Formule 1 en passant par les 24 heures du Mans et autres compétitions d’endurance, la petite firme est devenu au fil des décennies un symbole de fiabilité, de performance et d’équilibre tant financier que technique, au point d’être l’instigatrice de sa propre légende !!

Bien entendu, rien n’aurait été possible sans Er Ehard Melcher & Hans-Werner Aufrecht.

C’est surtout ce dernier qui a propulsé AMG au niveau international, en faisant notamment du championnat DTM, qu’il a su relancer en 2000, la compétition de prestige qu’elle représente de nos jours.

Cela fait pour autant déjà quelques années que l’ex-ingénieur de Mercedes-Benz n’est plus engagé dans les activités d’AMG ni même d’HWA.

Mais ce forcené du travail n’est pas resté les bras croisés puisque Hans-Werner Aufrecht est depuis devenu le premier Président de l’ITR ou « International Tourenwagen Rennen ».

Cette association créée en 2003 organise et exploite plusieurs compétitions automobiles tels que le DTM et le championnat européen de Formule 3. Elle a en outre la lourde tâche de rassembler les courses DTM, Super GT (championnat japonais de voiture de tourisme), et le Grand AM (l’équivalent américain du DTM), sous une même réglementation, afin de séduire les constructeurs soucieux de pouvoir aligner leur véhicule dans plusieurs compétitions en limitant les modifications donc les coûts.

C’est ainsi que depuis 2012 peuvent s’aligner aux côtés de Mercedes-Benz Motorsport, sur une même piste et dans différents championnats, certaines des marques premium les plus prestigieuses telles que BMW-Motorsport et Audi Sport en 2012.

Hans Werner Aufrecht profite désormais d’une retraite bien méritée même si il porte toujours un regard bienveillant sur le sport automobile allemand dont il représente l’un des acteurs les plus important.

Il célèbre son 77ème anniversaire le 28 décembre 2015.

Hans-Werner-Aufrecht-2013.jpg

Aujourd'hui, AMG représente près de 20 000 ventes chaque année sur une gamme de produits alignée sur la quasi intégralité de la gamme Mercedes.

Peu de modèles échappent en effet aux mains expertes de la firme d’Affalterbach qui bénéficient de leur déclinaison sportive, si ce n’est les utilitaires et leurs dérivés monospaces.
Mais qui sait, avec AMG, tout semble possible !!

AMG !! Cette société créée pour la compétition, continue à tracer son chemin et peut se targuer de pouvoir aujourd'hui s'afficher comme un véritable label.

Ses 1 100 employés dont 500 ingénieurs lui confèrent une véritable force de frappe pour se réinventer chaque jour et entretenir le rêve, notre rêve…

AMG-Story...

Hans-Werner-Aufrecht-et-sa-300-SEL.jpg

AMG-logo-2.jpg


* Le premier véhicule automobile (voiture) fonctionnel a été inventé en 1769
** Messieurs

Dernière modification par Nissart per toujoù (03-02-2016 19:32:19)


POUR QUE L'AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR...
Mercedes-Benz C63 AMG Black Séries 517 cv Mercedes-C63-AMG-Black-Series-Magno-Black-2-mini.jpg

Hors Ligne

Annonce

#2 30-12-2015 17:11:34

DaddyKool
Admin
Inscription : 11-02-2012
Messages : 4 817
Site Web

Re : AMG

Ce sujet est assez extraordinaire pour plusieurs raisons:

-il est vraiment complet
-il est mis en forme avec beaucoup de soin
-il est remarquablement illustré, et meme agrémenté de vidéos

Du coup il est très agréable à parcourir, c'est un indispensable pour notre culture automobile. Je le place dans une section généraliste et j'invite tous les passionnés à le lire. Merci à toi pour le temps que tu as consacré à rédiger ce superbe article, je suis sur qu'il va devenir une référence pour tous ceux qui recherchent des infos sur AMG smile


Forum-mercedes.com

Hors Ligne

#3 30-12-2015 18:39:30

bcf34
Apprenti
Inscription : 30-06-2015
Messages : 81

Re : AMG

Superbe, Bravo:biere:

Hors Ligne

#4 30-12-2015 18:48:21

merco33
PDG (the big boss)
Lieu : bassin d'arcachon 33
Inscription : 10-08-2013
Messages : 4 153

Re : AMG

bon quoi dire de plus, Daddy a parfaitement exprimer ce que j'ai ressenti a parcourant cet article (que je vais savouré plus longuement a tète reposée ). un grand merci a toi mon pote, d'avoir prit du temps pour nous pondre un sujet sur cette mythique saga AMG smile


LA TÊTE DANS LES ETOILES
C220 CDI AVANGARDE 2008 C270 CDI CLASSIC 2004 b200 cdi pack sport 2007

Hors Ligne

#5 30-12-2015 19:26:38

Nissart per toujoù
Rédacteur
Inscription : 23-02-2015
Messages : 3 531

Re : AMG

Je suis vraiment heureux que vous appréciez ce sujet autant que j'ai souffert aimé le faire !!  wink

Il est vrai que je suis plus à l'aise en écriture qu'en mécanique ; ceci est donc ma contribution logique pour un forum de cette qualité...  cool

Le plaisir est donc partagé !!

Pour finir, ce dossier s'appui sur de nombreux articles & autres supports, dont des vidéos que j'ai parfois été obligé de visionner afin de compléter certains thèmes tellement (à mon grand étonnement) le sujet a été peu traité dans son entier...
Du fait en grattant un peu partout (même sur des sites étrangers), en comparant les infos, les pages ont commencé à s'aligner tellement la présence d'AMG est forte en automobile sportive !!!

Il est ainsi totalement original et sera effectivement peut-être un jour, comme le dit très justement Daddy, une référence en la matière.

En outre, j'ai l'intention d'alimenter régulièrement la page des dernières (grosses) infos concernant cet acteur incontournable du sport automobile...


POUR QUE L'AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR...
Mercedes-Benz C63 AMG Black Séries 517 cv Mercedes-C63-AMG-Black-Series-Magno-Black-2-mini.jpg

Hors Ligne

#6 30-12-2015 19:41:32

Mimi92-Alb
PDG (the big boss)
Inscription : 20-04-2014
Messages : 4 270

Re : AMG

DaddyKool a écrit :

Ce sujet est assez extraordinaire pour plusieurs raisons:

-il est vraiment complet
-il est mis en forme avec beaucoup de soin
-il est remarquablement illustré, et meme agrémenté de vidéos

Du coup il est très agréable à parcourir, c'est un indispensable pour notre culture automobile. Je le place dans une section généraliste et j'invite tous les passionnés à le lire. Merci à toi pour le temps que tu as consacré à rédiger ce superbe article, je suis sur qu'il va devenir une référence pour tous ceux qui recherchent des infos sur AMG smile

plus_un il a tout dit smile

Grand merci à toi Nissart per toujoù pour ce gros boulot wink Tu t'y est beaucoup investit et ça se voit (surtout que dernièrement t'étais assez occupé quand même).

J'ai de quoi lire et relire maintenant à tête reposée comme dit merco33 (que je salut grandement au passage wink )

Depuis le temps que j'l'attendais ce tuto tongue


smiley-mercedes C300 CDi 4MATIC Pack AMG smiley-mercedes

Hors Ligne

#7 30-12-2015 19:44:49

Nissart per toujoù
Rédacteur
Inscription : 23-02-2015
Messages : 3 531

Re : AMG

wink

Je suis content que ça vous fasse plaisir, et bien sur tout particulièrement à toi, Ô Grand passionné d'A.M.G. !!!   big_smile

Dernière modification par Nissart per toujoù (30-12-2015 19:45:38)


POUR QUE L'AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR...
Mercedes-Benz C63 AMG Black Séries 517 cv Mercedes-C63-AMG-Black-Series-Magno-Black-2-mini.jpg

Hors Ligne

#8 30-12-2015 21:02:57

merco33
PDG (the big boss)
Lieu : bassin d'arcachon 33
Inscription : 10-08-2013
Messages : 4 153

Re : AMG

mes hommages du soir ,sieur Mimi92 wink et Maître Nissart wink

Dernière modification par merco33 (30-12-2015 21:04:30)


LA TÊTE DANS LES ETOILES
C220 CDI AVANGARDE 2008 C270 CDI CLASSIC 2004 b200 cdi pack sport 2007

Hors Ligne

#9 30-12-2015 21:30:55

Nissart per toujoù
Rédacteur
Inscription : 23-02-2015
Messages : 3 531

Re : AMG

Bien à toi l'Empereur de l'ïle !!!   wink


POUR QUE L'AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR...
Mercedes-Benz C63 AMG Black Séries 517 cv Mercedes-C63-AMG-Black-Series-Magno-Black-2-mini.jpg

Hors Ligne

#10 04-01-2016 22:24:46

MercedesOrNothing
Magasinier
Lieu : Picardie
Inscription : 21-12-2015
Messages : 131

Re : AMG

Ma lecture du soir, très intéressant, merci beaucoup à toi de nous partager tes recherches et cette histoire.
J'ai toujours été fasciné par les Mercedes et plus particulièrement les versions AMG et la j'ai juste une envie c'est d'acquérir un bout de cette histoire.

Une ancienne connaissance possède la w124 coupe AMG, voiture très impressionnante !

merci encore !:)


C220 CDI ÉLÉGANCE

Hors Ligne

#11 05-01-2016 02:50:16

Nissart per toujoù
Rédacteur
Inscription : 23-02-2015
Messages : 3 531

Re : AMG

C'est avec plaisir !!    big_smile


POUR QUE L'AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR...
Mercedes-Benz C63 AMG Black Séries 517 cv Mercedes-C63-AMG-Black-Series-Magno-Black-2-mini.jpg

Hors Ligne

#12 13-01-2016 19:23:01

SO2-BZH
Visiteur
Lieu : Golf du Morbihan
Inscription : 01-01-2016
Messages : 5

Re : AMG

Bonsoir à tous,
"Chapeau bas" pour ce travail d'investigation et surtout pour son rendu extraordinaire, passionnant et très agréable à découvrir et à lire.
Texte réglé comme une mécanique de précision, calage au millimètre, ajustage avec juste la tolérance admise ... Bref du ciselé, du grand art, de la belle oeuvre.
À la lecture d'une telle documentation, je ne verrai plus les Mercedes AMG comme avant.
Tout frais inscrit sur ce site, j'adresse toutes mes félicitations à Nissart per toujoù qui de par son article (je préfère ce vocable à celui de "topic") fait partager sa passion au néophyte que je suis.

Je me coucherai moins ignare ce soir. wink

Bravo et merci.


"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles."
Sénèque.

Hors Ligne

#13 13-01-2016 22:43:42

Nissart per toujoù
Rédacteur
Inscription : 23-02-2015
Messages : 3 531

Re : AMG

Que d'éloges !!  Je suis réellement touché ; merci !!!  big_smile

Et surtout heureux d'apporter un peu de légèreté automobilistique dans ce Monde de fou...


POUR QUE L'AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR...
Mercedes-Benz C63 AMG Black Séries 517 cv Mercedes-C63-AMG-Black-Series-Magno-Black-2-mini.jpg

Hors Ligne

#14 03-02-2016 19:34:26

Nissart per toujoù
Rédacteur
Inscription : 23-02-2015
Messages : 3 531

Re : AMG

Petite mise à jour du dossier pour la saison de Formule 1 2016...    wink


POUR QUE L'AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR...
Mercedes-Benz C63 AMG Black Séries 517 cv Mercedes-C63-AMG-Black-Series-Magno-Black-2-mini.jpg

Hors Ligne

#15 17-03-2016 12:41:32

Franckyleboss
Jeune permis
Lieu : 18 Saint Georges sur la Prée
Inscription : 05-03-2016
Messages : 49

Re : AMG

Salut à tous,

super20.gif et bravo2.gif pour cet excellent reportage.

Merci pour ce moment de bonheur partagé.

Bonne route à tous.

Franck

Hors Ligne

#16 17-03-2016 14:59:08

syl20pak
Jeune permis
Lieu : Corbeil-Essonnes
Inscription : 01-03-2016
Messages : 47
Avertissements : 1

Re : AMG

Bravo pour le travail de fond, de forme, et merci pour nous le faire partager !!!


W176 Fascination Gris intérieur Cuir marron BVA 7G DCT de 12/2013.

Hors Ligne

Annonce

Pied de page des forums




Server Stats - [ Generated in 0.06 seconds ]   [ 2012 - 2016 Forum-mercedes.com ]  [ Design by Yuni ]